Faire que nos aînés ne soient ni isolés, ni oubliés

Faire que nos aînés ne soient ni isolés, ni oubliés

0

Afin de lutter contre l’isolement de nos aînés, Domicile 90 lance le premier réseau de bénévoles du Nord Territoire.

Le constat est accablant : au niveau national, des études montrent qu’1 personne âgée sur 4 souffre de solitude.

Cette solitude s’installe progressivement. Très souvent, le cercle familial se distend, puis l’un des deux conjoints disparait. A cela s’ajoutent des problèmes physiques qui viennent freiner la mobilité de la personne.

Pour contrebalancer ce cercle vicieux, Domicile 90 développe un projet de lutte contre l’isolement des personnes âgées sur le nord du département.

A noter, des actions similaires ont déjà été engagées sur le département, notamment à Belfort, mais aucune n’existait en milieu rural.

Une démarche de solidarité envers nos aînés

L’action sera portée par des bénévoles. Elle prendra la forme de visites régulières à domicile mais aussi de propositions de jeux de société, promenades, discussions et également des conseils pour bien vivre sa retraite.

Le projet prévoit aussi des appels téléphoniques à horaires réguliers, afin de tisser un lien et établir un rythme rassurant pour les personnes seules.

Les bénévoles recevront une formation, et devront s’engager à une visite par mois, à minima.

Pour la réussite de ce projet, le rôle des équipes de Domicile 90 qui interviennent sur le nord du département est essentiel. Ce sont en effet les aides à domicile et les responsables de secteur qui pourront signaler les personnes souffrant d’isolement et de solitude.

Un partenariat avec les communes du Nord Territoire, les Caisses de retraite, le Conseil départemental et l’ARS

Le projet, né d’une collaboration entre Domicile 90 et le Département « Carrières Sociales » de l’IUT de Belfort – Montbéliard, a tout de suite intéressé des communes du Nord du Territoire de Belfort : Giromagny, Rougegoutte, Lepuix-Gy, Vescemont et Chaux sont les premières à s’être déclarées intéressées, mais toute commune qui le souhaite peut rejoindre le projet pour en faire bénéficier leurs habitants.

L’action a reçu le soutien, dès 2016, du GIE IMPA (groupement de Caisses de retraite).

C’est ensuite la Conférence des financeurs, qui réunit le Conseil départemental, l’ARS et le GIE IMPA, qui a retenu ce projet et lui apporte un financement pour les années 2016, 2017 et 2018.

Pour devenir bénévole ou pour toute information sur cette action, merci de contacter :

Madame Gladys MOUREY au 03 84 28 08 80 ou par émail : gladys.mourey@domcile90.org

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *